Saint-Sébastien

Saint-Sébastien était un chrétien, né à Narbonne, en Gaule, au 3ème siècle. Il était très apprécié des empereurs Dioclétien et Maximien qui le nommèrent commandant de la première cohorte de la garde prétorienne sans connaître ses convictions religieuses.

Quand les jumeaux, Marc et Marcellianus furent condamnés par le préfet Chromace, à la décapitation en raison de leur foi et emprisonnés dans la maison du greffier Nicostrate, leur famille les supplia d’adorer les dieux. Saint-Sébastien ne craignant pas de s’exposer lui-même à la mort, prit la parole afin de les encourager dans leur foi :

 » Magnanimes soldats du Christ, s’écrie-t-il, n’allez pas perdre une couronne éternelle en vous la

issant séduire par de pitoyables flatteries. »

Puis il s’adressa aux parents :

 » Ne craignez rien, dit-il, vous ne serez pas séparés ; ils vont dans le ciel vous préparer des demeures 

d’une beauté éclatante : car dès l’origine du monde, cette vie n’a cessé de tromper ceux qui espèrent en elle… ».

Tandis que Saint-Sébastien parlait, il fut environné d’une grande lumière, et entouré d’ange. Zoé, la femme muette de Nicostrate, se prosterna devant Sébastien qui lui rendit la parole. Zoé, Nicostrate, Tranquillin, les épouses et les enfants des deux martyrs, et bientôt le préfet Chromace lui-même, reçurent le saint baptême et subirent tous le martyre. Remis en liberté, Marc et Marcellianus furent repris, et au bout d’un long supplice pendant lequel ils ne cessèrent de prier dieux, transpercés par des lances.

Après ces faits, l’empereur fut informé. Dioclétien reprocha à Sébastien sa prétendue trahison, le fit attacher à un poteau et ordonna aux archers de le transpercer de flèches si bien qu’il ressembla à un hérisson. Laissé pour mort, la veuve de Castulus, Sainte-Irène de Rome, alla chercher son corps pour l’enterrer. Elle découvrit qu’il était miraculeusement encore en vie et le soigna chez elle. A peine rétabli, Sébastien se rendit au palais pour dire à l’empereur :

« Le Seigneur m’a rendu la vie pour que je puisse venir vous reprocher à vous-mêmes les maux dont vous accablez les chrétiens ».

Ces paroles d’une personne qu’il supposait être morte, étonnèrent beaucoup l’empereur mais, rétabli de sa surprise, il donna l’ordre de le saisir, de le battre à mort avec des gourdins, puis de jeter son corps dans l’égout. Sainte-Lucine, à travers une vision, permit aux chrétiens de retrouver sa dépouille et lui donner une sépulture dans la catacombe sur laquelle se trouve maintenant la basilique Saint-Sébastien-hors-les-Murs.

Saint-Sébastien est fêté le 20 Janvier. Les compagnies d’arc ont pour habitude d’organiser un tir et/ou un repas à cette occasion. Saint-Sébastien est le saint-patron des archers, des fantassins et des policiers. Il est également l’un des Saints-patrons de Rome et un saint guérisseur évoqué notamment pour lutter contre la peste.